Les 25 ans du génocide rwandais

Africains | Publié le 9 avril 2019 à 17h25
SONORE. Les Rwandais commémorent les 25 ans du génocide qui défigura leur pays, et fit selon l'ONU 800 000 morts, principalement les tutsis.

Le Rwanda commémore les 25 ans du génocide qui le défigura, et fit selon l'ONU 800 000 morts, principalement les tutsis. « En 1994, il n'y avait pas d'espoir seulement les ténèbres. Aujourd'hui, la lumière irradie... Comment cela est arrivé ? Le Rwanda est redevenu une famille » , a déclaré le président rwandais Paul Kagamé. « Notre pays a porté un immense poids sans se plaindre ou presque », a-t-il ajouté. « Cela nous a rendus meilleurs et plus unis que jamais ».

Ces phrases, ces quelques mots de l'homme fort de Kigali attestent la formidable capacité de ce pays à rebondir, à faire nation, à épouser la résilience. Car on aurait pu penser après ce quart de siècle nous séparant de ce chapitre génocidaire, le Rwanda serait encore à terre, continuant à se morfondre. Au contraire, il s'est relevé faisant le choix d'un destin fait de développement, de progrès.

Sachant qu'il a encore d'autres défis à relever. Mais pour cela, il peut compter sur ses moins de 25 ans, qui représentent 60% de sa population. « Ils ont la responsabilité de prendre de plus en plus les choses en mains, et de participer à construire le Rwanda que nous voulons et méritons », a dit M. Kagamé

Paris mettrait en place une commission d'historiens et chercheurs

Accusée d'avoir soutenu les hutus dans le génocide des tutsis, la France a de son côté annoncé la création d'une journée de commémoration. Paris a également indiqué qu'elle mettrait en place une commission d'historiens et chercheurs afin de faire la lumière sur le rôle controversé des Français dans cette tragédie. Cette commission aura accès à « toutes les archives françaises concernant le Rwanda entre 1990 et 1994 ».

Laisser un commentaire