340 millions souffrent de carences alimentaires

Africains | Publié le 18 octobre 2019 à 18h48
Sur les 676 millions d'enfants de moins de 5 ans vivant dans le monde en 2018, environ 227 millions étaient sous-nutris ou en surpoids,

 

D'après l'Unicef, sur les 676 millions d'enfants de moins de 5 ans vivant dans le monde en 2018, environ 227 millions étaient sous-nutris ou en surpoids, et 340 millions (soit la moitié) souffraient de carences alimentaires.

« La façon dont nous comprenons et répondons à la malnutrition doit changer : il ne s'agit pas seulement de donner aux enfants assez à manger, il s'agit avant tout de leur donner la bonne alimentation », soutient Henrietta Fore, directrice de l'Unicef.

Si le nombre d'enfants ne recevant pas suffisamment de nourriture au regard de leurs besoins nutritionnels a beaucoup baissé (-40% entre 1990 et 2005), cela rester un problème majeur pour de nombreux pays, principalement en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud. 149 millions d'enfants dans le monde sont ainsi trop petits pour leur âge (retard de croissance en raison d'une malnutrition chronique) et 50 millions, trop maigres par rapport à leur taille (émaciation, liée à une malnutrition aiguë et/ou à un problème d'absorption des nutriments).

« Faim cachée »

L'Unicef pointe également les 340 millions d'enfants souffrant de « faim cachée », car ils reçoivent un nombre de calories sufffisantes manquent de minéraux et de vitamines indispensables à leur développement (fer, iode, vitamine A et C en particulier, du fait du manque de fruits et légumes et de produits d'origine animale).

Laisser un commentaire