Algérie : la nouvelle miss victime de racisme

Africains | Publié le 8 janvier 2019 à 21h01
Originaire de la wilaya d'Adrar, Khadidja Benhamou a été élue, le 5 janvier, au Théâtre national algérien, miss d'Algérie. Une beauté qui fait cependant l'objet d'attaques racistes sur les réseaux sociaux, en raison de sa couleur de peau.

Le 5 janvier se déroulait au Théâtre national algérien à Alger l'élection de la miss 2019. Un évènement grandiose et pailleté, qui a mis sur la plus haute marche du podium Khadidja Benhamou.

Choisie parmi seize finalistes, cette jeune femme est originaire de la wilaya d'Adrar. Ce qui est une première dans ce concours. « Je suis très heureuse d'avoir obtenu ce titre. Si Dieu le veut, je remplirai ma responsabilité avec excellence. Et mon objectif est d'accomplir des actions humanitaires », a-t-elle déclaré sur la télé algérienne.

Le seul hic constaté à l'occasion de cette fête consacrée à la beauté algérienne, ce qu'elle a été émaillée d'incidents stupides, moches et racistes. Car la nouvelle miss a la peau foncée. Ce qui ne plaît pas à certains, à certains utilisateurs des réseaux sociaux, habitués à déverser leur aigreur et leur amertume.

« Je ne regarde pas les réseaux sociaux »

D'autres en revanche se sont réjouis de la victoire de Khadidja Benhamou. Laquelle a tenu à répondre à tous : « Je ne regarde pas les réseaux sociaux. Si les gens me critiquent, qu'ils me critiquent. Je leur réponds : « Que Dieu vous guide » Ceux qui m'encouragent, je les remercie, et que Dieu vous garde. »

Laisser un commentaire