Belgique : Pierre Kompany devient le premier maire originaire d’Afrique

Africains | Publié le 16 octobre 2018 à 8h57
Pierre Kompany a remporté 28,38 % des voix. Il devrait, pour trois ans, devenir le bourgmestre de Ganshoren, avant de céder son fauteuil à son co-listier, Jean-Pierre Van Laethem.

Ganshoren. Certains parmi vous ne connaissent peut-être pas ce nom-là, sauf à regarder sur la mappemonde. En fait, il est celui d'une petite commune du nord-ouest bruxellois, qui a élu, dimanche, à l'occasion des municipales, son premier maire originaire d'Afrique subsaharienne. Il s'agit de Pierre Kompany.

Cet ingénieur, né en 1947, à Bukavu, en République démocratique du Congo, a remporté 28,38 % des voix. Il devrait, pour trois ans, devenir le bourgmestre de 25.000 âmes, avant de céder son fauteuil à son co-listier, Jean-Pierre Van Laethem.

Réfugié dans les années 70

Sacré parcours que celui de Pierre Kompany. Un homme élégant qui est arrivé dans les années 70, en Belgique, alors qu'il n'était qu'un simple réfugié.

Sur Instagram, un de ses fils, Vincent Kompany, défenseur emblématique des Diables rouges, n'a pas manqué, tout en criant sa joie, d'en faire allusion : « Historique ! Nous sommes si fiers de toi papa. Venu de RD Congo comme réfugié en 1975. Maintenant, tu as gagné la confiance de ta commune en devenant le premier bourgmestre noir élu en Belgique ! Ce fut long mais c’est un progrès. Félicitations ! #Belgium ». 

Laisser un commentaire