Suspension du projet nucléaire civil sud-africain

Africains | Publié le 28 août 2018 à 12h58
Le gouvernent sud-africain arrête son projet de relance de parc nucléaire civil. Il souhaite désormais privilégier les énergies renouvelables pour sortir de sa dépendance au charbon.

Hier, l'Afrique du Sud a annoncé la suspension de son projet de relance de parc nucléaire civil. Désormais, elle souhaite privilégier les énergies renouvelables pour sortir de sa dépendance au charbon.  « Nous allons lancer une étude pour déterminer s'il nous faudra plus de nucléaire après 2030 », a indiqué le ministre sud-africain de l'Energie, Jeff Radebe.

« Mais jusque-là, nous n'envisageons pas d'augmenter notre capacité de production d'électricité nucléaire », a-t-il ajouté.

Depuis 2010, le gouvernement sud-africain évoque régulièrement la perspective d'une relance de son programme nucléaire civil pour faire face à ses besoins de production d'électricité, fournie à 90% par de polluantes centrales à charbon.

Nouveaux réacteurs d'une capacité totale de 9.600 MW

Les deux réacteurs atomiques dont disposent le pays et l'Afrique se trouvent actuellement à Koeberg (sud), près du Cap. L'ex-président Jacob Zuma voulait en construire six à huit nouveaux d'une capacité totale de 9.600 MW. Mais leur coût très élevé (70 milliards d'euros) avait fini par dissuader.

Laisser un commentaire