La chute de la livre turque

Africains | Publié le 14 août 2018 à 18h09
Vendredi, la monnaie turque avait perdu près de la moitié de sa valeur face au billet vert, s'échangeant à 6,4 pour un dollar.

C'est une véritable « guerre économique » qu'on est en train d'assister actuellement entre la Turquie et les Etats-Unis (deux alliés au sein de l'Otan). Avec pour conséquente immédiate : la chute de la livre. Vendredi, la monnaie turque avait perdu près de la moitié de sa valeur face au billet vert, s'échangeant à 6,4 pour un dollar.

Inquiété par cette déroute, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, demande à ses concitoyens d'échanger leurs devises étrangères afin de soutenir la monnaie nationale. Car selon lui il s'agit bien d'une « lutte nationale » qu'il faut mener contre les Américains. Lesquels ont autorisé la hausse des taxes à l'importation sur l'acier et l'aluminium turcs (désormais de respectivement 50% et 20%).

Une onde de choc

Pour le milieu financier européen, la crise turque n'est rien d'autre qu'une onde de choc. Plusieurs banques ont déjà enregistré une baisse de leurs actions. Mais ce qu'on craint surtout, c'est la contagion du phénomène à l'échelle planétaire.

Sachant que depuis plusieurs années la devise turque connaît une dégringolade, qui s'est aggravée ces derniers jours à la suite de la détention en Turquie d'un pasteur américain.

Laisser un commentaire