Nia Wilson a été assassinée parce que noire ?

Africains | Publié le 31 juillet 2018 à 7h58
Nia Wilson (photo) avait 18 ans. Et ce dimanche-là, avec sa soeur Lahtifa, elles changeaient simplement de train à une station d'Oakland, en Californie. Soudain, un homme les approcha, poignarda Nia et blessa Lahtifa.

C'est un fait divers que nous raconte le New York Times. Nia Wilson avait 18 ans. Et sa soeur Lahtifa, 26 ans. Et ce dimanche-là, ces deux jeunes Afro-Américaines changeaient simplement de train à une station BART d'Oakland, en Californie. Soudain, un homme les approcha, poignarda Nia et blessa Lahtifa. Nia a été déclarée morte sur les lieux.

Quelques jours plus tard, l'agresseur, John Lee Cowell, 27 ans, est arrêté. En liberté conditionnelle, il a été libéré de prison il y a environ quatre mois. Il a un « un passé violent. »

Mais dans cette attaque qui a ôté la vie à Nia Wilson, une question, ces jours-ci, n'a cessé d'être au coeur des conversations publiques aux Etats-Unis : ce crime était-il raciste ou non ? Pour le chef du département de police de BART, Carlos Rojas, la « raison de ce meurtre n'est toujours pas claire. » « Bien que nous n'ayons aucun fait qui suggère qu'il soit lié à un groupe de suprématie blanche, nous allons explorer toutes les options. »

« Chaque personne noire d'Amérique craint pour sa vie, et cela depuis des générations »

Dans une étude, réalisée par Wesley Lowery, Kimbriell Kelly et Steven Rich pour le Washington Post, et portant sur les meurtres de la dernière décennie dans 52 des plus grandes villes américaines, il apparaît que les « victimes noires représentent la majorité des homicides. » C'est d'ailleurs ce qui explique en partie le courroux de l'actrice américaine Anne Hathaway sur Instagram « L'innommable meurtre de Nia Wilson ne doit pas rester silencieux... Elle était noire et fut assassinée de sans froid par un homme blanc », écrit-elle. « Nous personnes blanches, moi y compris, nous devons intégrer au plus profond de la moelle, au cœur de nos os de privilégiés, que chaque personne noire d'Amérique craint pour sa vie, et cela depuis des générations. »

« Sommes-nous vraiment décents ? Pas dans nos intentions, mais dans nos actions ? Par notre manque d'actions ? »

Laisser un commentaire