Samkelisiwe Cele, la surfeuse qui défie les vagues et les préjugés

Africains | Publié le 6 avril 2018 à 9h01
Samkelisiwe Cele, la vingtaine, aimerait être reconnue à l’international afin de découvrir « un nouveau lieu, de nouvelles personnes. »

 

Samkelisiwe Cele, la vingtaine, réside à Durban. Aujourd'hui, tout le monde parle d'elle, de ses performances sportives. Car elle est un prodige du surf. Qu'elle a découvert à l'âge de 14 ans. « J’adorais juste tous les sports ; j’étais une très bonne nageuse quand j’étais en CM2 ou en 6e jusqu’en 5e. J’étais une très bonne nageuse donc, je restais dans l’eau pendant trois heures, je m’en fichais, je m’amusais », raconte-t-elle à nos confrères de AJ+ français qui l'ont consacrée une web-vidéo.

A sa manière, Samkelisiwe Cele brise ainsi certaines frontières, certains préjugés. Durand l’apartheid jusqu’en 1991, les plages étaient séparées en fonction de la couleur de peau. « Je dirais que le fait que des femmes de couleur, de différentes couleurs, des femmes de différents origines m’admirent en tant que jeune personne aussi, c’est incroyable », déclare-t-elle.

« Elle est une des nombreuses personnes noires qui en inspirent d’autres »

En 2016, la jeune femme est devenue la première surfeuse à participer une compétition professionnelle en Afrique du Sud. Une expérience qui a passionné beaucoup de jeunes. « Cela m’a inspirée et cela a inspiré beaucoup d’enfants en particulier des filles ; il y a d’autres filles maintenant qui font du surf. Et nous avons aussi des programmes avec beaucoup de Noirs qui surfent, alors elle est une des nombreuses personnes noires qui en inspirent d’autres », dit un fan.

Samkelisiwe Cele, elle, ne rêve que d'une chose : être reconnue à l’international afin de découvrir « un nouveau lieu, de nouvelles personnes. » 

Laisser un commentaire