Kenya : la mort du rhinocéros Sudan

Africains | Publié le 23 mars 2018 à 9h06
Quand Sudan est né en 1973 dans le parc national de Shambe au Soudan du Sud, il y avait encore 700 rhinocéros blancs du Nord sur la planète. A sa mort, il ne reste plus que deux femelles en vie.

Le dernier rhinocéros mâle blanc du Nord s'est éteint à l’âge de 45 ans. Appelé Sudan et  reconnaissable à son imposante stature et sa corne arrondie, cette énorme bête était très souffrante ces derniers mois. Ce qui a poussé l’équipe vétérinaire à prendre la décision de l’euthanasier indique un communiqué de la réserve kényane d’Ol Pejeta.

Quand Sudan est né en 1973 dans le parc national de Shambe au Soudan du Sud, il y avait encore 700 rhinocéros blancs du Nord sur la planète. A sa mort, il ne reste plus que deux femelles en vie, toutes deux incapables de se reproduire.

Chances de perpétuation

Les chances de perpétuation de l’espèce reposent désormais sur les travaux des scientifiques qui ont prélevé le matériel génétique de Sudan et d’autres rhinocéros blancs du Nord et tentent de développer des techniques de fécondation in vitro.

L’idée est de féconder les œufs prélevés sur le femelles Najin et Fatu avec des spermatozoïdes de plusieurs mâles blancs du Nord, stockés à Berlin, et d’implanter les embryons, qui seront conçus dans un laboratoire italien, dans l’utérus de femelles rhinocéros blancs du Sud.

Laisser un commentaire