Pas de maison pour Winnie Mandela

Africains | Publié le 22 janvier 2018 à 9h00
Vendredi 19 janvier, la justice sud-africaine a débouté Winnie Mandela (l'ex-épouse du Prix Nobel de la paix) de sa requête : celle de récupérer la maison familiale de Qunu.

En Afrique du Sud, la famille de Nelson Mandela se dispute autour d'un héritage : celui de la maison familiale de Qunu. Vendredi 19 janvier, la justice sud-africaine, saisie en appel, a refusé d'accorder celle-ci à Winnie Mandela.

Dans leurs attendus, les magistrats ont souligné que « Toute personne raisonnable aurait revendiqué le droit à la propriété avant le décès de Nelson Mandela. Attendre qu'il décède est extrêmement préjudiciable car sa version des événements n'est pas disponible ».

L'ex-épouse du Prix Nobel de la paix est donc définitivement déboutée. Par la cour suprême d'appel. Comme cela l'avait été au tribunal de première instance de Cap-Oriental. Dans sa requête, elle estimait que cette maison qu'elle avait achetée en 1989, une période où Mandela était encore dans les geôles du régime d'apartheid, devait normalement lui revenir.

Préserver l'unité familiale 

Sauf qu'entre-temps il y eut divorce entre elle et Madiba. Et en 1997, le gouvernement sud-africain décida d'attribuer à Mandela cette chaumière, dans laquelle il passa ses vieux jours. A sa mort, et dans sa volonté de préserver l'unité familiale, il lègue la propriété, sujette au différend, au Fonds de la famille Nelson Mandela.

Laisser un commentaire