La Chine donne 2,89 milliards de dollars pour la bauxite guinéenne

Africains | Publié le 5 janvier 2018 à 9h36
Cet investissement (qui s'inscrit dans le cadre d'une convention minière entre la Chine et la Guinée) concernera trois préfectures : Boffa, Télémélé et Boké.

2,89 milliards de dollars. C’est le montant que va débourser la société chinoise TBEA Group pour exploiter et valoriser la bauxite dans les préfectures de Boffa, Télémélé et Boké, en République de Guinée.

Un investissement qui s'inscrit dans le cadre d'une convention minière que la Chine vient de parapher avec les autorités guinéennes (lesquelles peuvent se targuer d'avoir un pays possédant les plus grandes réserves de bauxite au monde.)

10 millions de tonnes de bauxite

Dans un premier temps, il s'agira pour TBEA de procéder à la construction d’une mine de bauxite produisant annuellement 10 millions de tonnes, d’une raffinerie ayant une capacité d’1 million de tonnes par an et d’une fonderie d’aluminium d’une capacité de 200 000 tonnes par an. Viendront s’ajouter à ces équipements techniques, une centrale thermique de 75 mégawatts, une centrale hydroélectrique de 300 mégawatts.

La mine de bauxite commencera à produire à partir de fin juin 2019, et la raffinerie d’alumine le 30 juin 2021.

Laisser un commentaire