Les shebab au cœur de la tragédie somalienne

Africains | Publié le 19 octobre 2017 à 9h04
SONORE. D’idéologie salafiste et dirigés à présent par Ahmed Oumar Dirieh, les shebab ont commencé à sévir le 11 septembre 2001.

Même si pour l’heure, l’on ne connaît pas plus exactement les auteurs de l’attentat de Mogadiscio ayant fait samedi 300 morts et des centaines de blessés (car il n’y a pas eu encore de revendication), tous les regards semblent se tourner vers les Shebab. « C’est une attaque horrible menée par les Shebab contre des civils innocents qui ne visait pas des responsables gouvernementaux somaliens spécifiques. Cela montre combien ces éléments violents sont sans pitié, pour viser sans distinction des gens innocents qui ne faisaient que s’occuper de leurs affaires », confirme Mohamed Abdullahi Mohamed, le président somalien.

Mais les shebab, qui sont-ils ? C’est un groupe d’islamistes de tendance salafiste, qui est lié à Al-Qaïda. Dirigé à présent par Ahmed Oumar Dirieh, il a commencé à sévir le 11 septembre 2001.

Avec un triple objectif : imposer la charia, mettre en place un Etat islamique et exiger le départ de toutes les forces étrangères de Somalie.

Quant à leur nombre, ils sont 6000 combattants et contrôlent une grande partie du monde rural. On peut les apercevoir également à la frontière entre Puntland et Somaliland.

Laisser un commentaire