L’Eglise du Mali et ses « comptes suisses »

Africains | Publié le 23 juin 2017 à 10h08
Dans une enquête (publiée le 31 mai), Le Monde affirme que la Conférence épiscopale du Mali dispose de sept comptes bancaires en Suisse.

Le 29 juin, le pape François remettra la barrette cardinalice à cinq prélats, originaires de plusieurs régions du monde. Parmi eux, figure l’archevêque de Bamako, Mgr Jean Zerbo. Ce dernier fait l’objet actuellement d’une mise en cause, par le célèbre journal français, Le Monde. Pour une affaire de sous. C’était à l’époque où il présidait la commission finances des évêques du Mali.

L’enquête de la gazette (publiée le 31 mai) se base sur des fichiers de la banque HSBC, que le Consortium international des journalistes d’investigation a pu consulter, et où il apparaît qu’en 2007 la Conférence des évêques du Mali (CEM) disposait de sept comptes bancaires en Suisse crédités de 12 millions d’euros.

Ces comptes seraient toujours actifs, selon Le Monde. Qui parle également d’«opacité, rencontres secrètes entre clergé malien et banquiers suisses et soupçons de détournements de fonds ».

Pour la CEM, toutes ces « allégations de détournements de fonds des fidèles » sont mensongères. « L’Eglise du Mali accomplit sa mission d’évangélisation dans la dignité et ne peut utiliser de l’argent pour annoncer le Règne de Dieu ».

Laisser un commentaire